rougeline

C'est durable !', en marche vers l'ECOSERRE...

10.02.2013

Jeudi 16 janvier 2013, les Paysans de Rougeline ont signé une convention de partenariat avec Veolia Propreté, exploitant du centre de stockage de déchets non dangereux de Lapouyade (33). Veolia Propreté produit sur ce site du biogaz issu de la fermentation naturelle de ces déchets, qui, converti en électricité, permet d'alimenter la consommation de la moitié de la population du territoire de la Communauté d'agglomération du Libournais.

Le projet que nous portons consiste à récupérer une énergie qui aujourd'hui n'est pas valorisée, tout simplement une eau chaude, puis à la redistribuer vers une éco-serre de 8 hectares qui sera construite à proximité. La production démarrera en 2015. L'investissement est de l'ordre de 10 millions d'euros, et une soixantaine d'emplois seront créés.

Dans un contexte où l'énergie d'origine fossile constitue un frein économique et moral, ce type de partenariat illustre bien notre stratégie. Depuis 2008 et la construction de l'éco-serre de Parentis-en-Born (40), nous ne cessons de multiplier les projets. Pour nous, l'enjeu est de taille car l'éco-serre constitue la synthèse d'une agriculture durable et responsable.

Notre première éco-serre
É Parentis-en-Born, 10 hectares (et bientôt 17) de culture
de tomates cerises sont alimentés par un réseau à base
d'eau chaude issue du forage pétrolier de la société Vermilion.
 > Lien vers le film



L'éco-serre

• Valorisation des surplus d'énergies issus de procédés industriels (recuperation d'une énergie dite fatale), développement des synergies entre chaleur et énergie

• Création d'un eco-système naturel, grâce à la pratique de la PBI (Protection Biologique et Intégrée)

La Protection Biologique et Intégrée (PBI) est un mode de culture propre : nous introduisons dans la serre des insectes utiles pour protéger les plantes en éliminant les insectes nuisibles. Ce procédé audacieux, né de l'observation de la nature, s'inscrit dans une véritable démarche environnementale et sanitaire. Découverte en 1905 en Californie, la PBI permet de préserver l'environnement et de produire des légumes sains, en réduisant de 95% l'usage des pesticides. Aujourd'hui on tend même vers le 'zéro traitement'.

• Réduction drastique des consommations en eau et en fertilisants

• Valorisation du travail humain: planter, attacher, effeuiller, cueillir... toutes les étapes sont manuelles.



/article/articles/< Retour